24140 visiteurs, depuis le 01/04/2019

Sophie JOUAN

23 Grand Rue
78770 Auteil-Le-roi
France
06 80 78 60 88
sofijouan@hotmail.fr

Du 31 août au 13 septembre 2015

Personnages en territoires conquis ou inconnus, personnage ancrés au sol ou suspendus, ils avancent sur des chemins, se faufilent entre les passages, glissent, explorent, repoussent les limites de l’équilibre. Puis ils oublient le temps qui passe, ouvrent les portes, poussés par leur instinct, ils chuchotent, se murmurent des secrets, jouent, hurlent de vie…

Du 31 août au 13 septembre 2015

Personnages en territoires conquis ou inconnus, personnage ancrés au sol ou suspendus, ils avancent sur des chemins, se faufilent entre les passages, glissent, explorent, repoussent les limites de l’équilibre. Puis ils oublient le temps qui passe, ouvrent les portes, poussés par leur instinct, ils chuchotent, se murmurent des secrets, jouent, hurlent de vie…

Du 19 août au 01 septembre 2013

Sophie Jouan propose de modifier notre vision en une vision plus profonde ou différente, elle oblige notre regard à s’arrêter et à capturer nos démons, nos peurs ou notre poésie. Elle joue de nos absurdités avec humour, nous pousse vers un déséquilibre qu’il est parfois bon de perdre, nous montre ce qu’il reste encore à apercevoir derrière les choses, telles des portes à ouvrir…

Du 19 août au 01 septembre 2013

Sophie Jouan propose de modifier notre vision en une vision plus profonde ou différente, elle oblige notre regard à s’arrêter et à capturer nos démons, nos peurs ou notre poésie. Elle joue de nos absurdités avec humour, nous pousse vers un déséquilibre qu’il est parfois bon de perdre, nous montre ce qu’il reste encore à apercevoir derrière les choses, telles des portes à ouvrir…

Du 29 août au 11 septembre 2011

Sophie nous propose de modifier notre vision en une vision plus profonde ou différente, elle oblige notre regard à s’arrêter et à capturer nos démons, nos peurs ou notre poésie. Elle joue de nos absurdités avec humour, nous pousse vers un déséquilibre qu’il est parfois bon de perdre, nous montre ce qu’il reste encore à apercevoir derrière les choses, telles des portes à ouvrir…

Du 29 août au 11 septembre 2011

Sophie nous propose de modifier notre vision en une vision plus profonde ou différente, elle oblige notre regard à s’arrêter et à capturer nos démons, nos peurs ou notre poésie. Elle joue de nos absurdités avec humour, nous pousse vers un déséquilibre qu’il est parfois bon de perdre, nous montre ce qu’il reste encore à apercevoir derrière les choses, telles des portes à ouvrir…