30603 visiteurs, depuis le 01/04/2019

Programmation 2022

Du 25 avril au 01 mai 2022

Ce salon est l’occasion pour des passionnés d’Art de vous présenter leurs expositions personnelles. Rencontres, découvertes, convivialité : Le salon est avant tout un espace de plaisirs, d’échanges culturels et de regards sur l’autre.

Secrétariat : Carole Le Roux
0781606530 • cac.portbail1@orange.fr

SALON DES INDEPENDANTS

Du 25 avril au 01 mai 2022

Ce salon est l’occasion pour des passionnés d’Art de vous présenter leurs expositions personnelles. Rencontres, découvertes, convivialité : Le salon est avant tout un espace de plaisirs, d’échanges culturels et de regards sur l’autre.

Secrétariat : Carole Le Roux
0781606530 • cac.portbail1@orange.fr

Salon des Indépendants

Du 02 mai au 08 mai 2022

Jacques Marcel Blondel. Auteur Photographe.

Mon expression photographique est subjective. Elle est le résultat d’une vision particulière par mes choix de composition et de cadrage.

« Shooter d’abord, ensuite viendra le sens ».

Jacques Marcel BLONDEL

Du 02 mai au 08 mai 2022

Jacques Marcel Blondel. Auteur Photographe.

Mon expression photographique est subjective. Elle est le résultat d’une vision particulière par mes choix de composition et de cadrage.

« Shooter d’abord, ensuite viendra le sens ».

Jacques Marcel Blondel

Du 09 mai au 15 mai 2022

Vivre l’instant et s’émouvoir. Mes tableaux sont des voyages, des fenêtres ouvertes sur les souvenirs et l’imaginaire.
Je cherche à restituer des instants vécus au travers de paysages réinventés. Je suggère l’essentiel pour laisser place aux sons, à la vie et aux lumières. S’inspirant d’images du monde, Pierre Bourgeois trouve la beauté dans ce qui est vivant, sensuel. C’est un univers vibrant d’énergie, de rythmes et de couleurs.

Pierre BOURGEOIS

Du 09 mai au 15 mai 2022

Vivre l’instant et s’émouvoir. Mes tableaux sont des voyages, des fenêtres ouvertes sur les souvenirs et l’imaginaire.
Je cherche à restituer des instants vécus au travers de paysages réinventés. Je suggère l’essentiel pour laisser place aux sons, à la vie et aux lumières. S’inspirant d’images du monde, Pierre Bourgeois trouve la beauté dans ce qui est vivant, sensuel. C’est un univers vibrant d’énergie, de rythmes et de couleurs.

Pierre Bourgeois

Du 16 mai au 22 mai 2022

Je suis un artiste néerlandais, formé par la prestigieuse Académie des Beaux-Arts ‘Minerva’ (Groningen). Le thème principal de mon travail est la nature, sa beauté, sa puissance, et aussi son incalculabilité et son imprévisibilité. L’eau, en particulier, est un motif important, en raison de son caractère miroir et réfléchissant.
Depuis 2020, je vis et travaille à Bricquebec-en-Cotentin.

Laurens BOERSMA

Du 16 mai au 22 mai 2022

Je suis un artiste néerlandais, formé par la prestigieuse Académie des Beaux-Arts ‘Minerva’ (Groningen). Le thème principal de mon travail est la nature, sa beauté, sa puissance, et aussi son incalculabilité et son imprévisibilité. L’eau, en particulier, est un motif important, en raison de son caractère miroir et réfléchissant.
Depuis 2020, je vis et travaille à Bricquebec-en-Cotentin.

Laurens BOERSMA

Du 23 mai au 29 mai 2022

Pascale Carrier découvre la peinture avec Zao-Wou-Ki et Turner, ses premiers chocs picturaux. S’inspirant de l’abstraction lyrique, sa création s’exprime dans des petits ou grands formats où elle explore inlassablement les techniques mixtes. Pour faire émerger des effets nuancés et des textures subtiles, elle superpose enduits et matières. L’impulsivité de son geste se révèle dans une belle énergie de couleurs… Pascale Carrier vit en Seine-et-Marne, dans une maison forestière au milieu des bois.

Pascale CARRIER

Du 23 mai au 29 mai 2022

Pascale Carrier découvre la peinture avec Zao-Wou-Ki et Turner, ses premiers chocs picturaux. S’inspirant de l’abstraction lyrique, sa création s’exprime dans des petits ou grands formats où elle explore inlassablement les techniques mixtes. Pour faire émerger des effets nuancés et des textures subtiles, elle superpose enduits et matières. L’impulsivité de son geste se révèle dans une belle énergie de couleurs… Pascale Carrier vit en Seine-et-Marne, dans une maison forestière au milieu des bois.

Pascale CARRIER

Du 30 mai au 05 juin 2022

Diplômé de l’École d’Arts Appliqués Dupérré à Paris, qui lui a donné une technique solide, Marc Goldstain est connu pour ses paysages urbains qui interrogent le réel et le banal dans un formalisme proche de la vision illusionniste de l’œil. Il s’inspire de sa vie quotidienne à Paris et de ses résidences au Brésil et en Chine. Sa recherche de Master 2 y ajoute la « full presence meditation » ( D. Bois) à partir de laquelle il réalise des marathons de portraits colorés. Parvenu à une synthèse, il nous révèle un tout nouveau potentiel pictural à travers sa dernière série en canalisant son énergie « couleur » dont la puissance magique apparaît évidente.

Marc GOLDSTAIN

Du 30 mai au 05 juin 2022

Diplômé de l’École d’Arts Appliqués Dupérré à Paris, qui lui a donné une technique solide, Marc Goldstain est connu pour ses paysages urbains qui interrogent le réel et le banal dans un formalisme proche de la vision illusionniste de l’œil. Il s’inspire de sa vie quotidienne à Paris et de ses résidences au Brésil et en Chine. Sa recherche de Master 2 y ajoute la « full presence meditation » ( D. Bois) à partir de laquelle il réalise des marathons de portraits colorés. Parvenu à une synthèse, il nous révèle un tout nouveau potentiel pictural à travers sa dernière série en canalisant son énergie « couleur » dont la puissance magique apparaît évidente.

Marc Goldstain

Du 06 juin au 12 juin 2022

Déstructurer le réel, c’est offrir la possibilité de faire venir un essentiel caché. Cela me semble être une évidence et c’est affirmer l’existence d’un tout vibratoire qui nous lie. Aussi, je fragmente la réalité et lui donne d’inédites suggestions. Ce procédé est un savant équilibre d’aller-retour entre le tangible et sa transformation imaginaire, entre l’indispensable aléatoire et la maîtrise technique de la peinture.

Yannick OLLITRAULT

Du 06 juin au 12 juin 2022

Déstructurer le réel, c’est offrir la possibilité de faire venir un essentiel caché. Cela me semble être une évidence et c’est affirmer l’existence d’un tout vibratoire qui nous lie. Aussi, je fragmente la réalité et lui donne d’inédites suggestions. Ce procédé est un savant équilibre d’aller-retour entre le tangible et sa transformation imaginaire, entre l’indispensable aléatoire et la maîtrise technique de la peinture.

Yannick Ollitrault

Du 06 juin au 12 juin 2022

Installé depuis 10ans à Chanteloup à coté de Bréhal. Ayant un diplôme de tailleur sur mesure obtenu il y a quelques années, j’ai remplacé le tissu par le métal pour la création de mes sculptures féminines et ce depuis maintenant 7 ans. L’idée étant de travailler principalement avec de la ferraille et des objets en métal de récupération et d’en faire des sculptures suivant mon humeur et mon inspiration.

Nicolas SEYVE

Du 06 juin au 12 juin 2022

Installé depuis 10ans à Chanteloup à coté de Bréhal. Ayant un diplôme de tailleur sur mesure obtenu il y a quelques années, j’ai remplacé le tissu par le métal pour la création de mes sculptures féminines et ce depuis maintenant 7 ans. L’idée étant de travailler principalement avec de la ferraille et des objets en métal de récupération et d’en faire des sculptures suivant mon humeur et mon inspiration.

Nicolas Seyve

Du 13 juin au 19 juin 2022

Peindre l’espoir qui brille dans la matière, pour sortir du chaos, du noir de la nuit.Avec une âme d’enfant, sur le rectangle blanc, papier ou toile cloutée, vide toujours difficile à combler, endroit silencieux où je vais me réfugier, pour me protéger et flâner, en cherchant le geste, le trait universel, l’équilibre, l’harmonie des couleurs, ou des formes humaines ou animales, pour partager, une émotion, une joie, un mouvement, un sentiment, des regards, des larmes, un sourire, une opinion…!, et trouver l’alliance universelle, que les riches, les pauvres, les gros,les maigres, les gentils, les méchants, les malades, les biens portants puissent trouver un réconfort, un partage, retrouver une partie de leur histoire, la peinture est une utopie.

Olivier CARDIN

Du 13 juin au 19 juin 2022

Peindre l’espoir qui brille dans la matière, pour sortir du chaos, du noir de la nuit.Avec une âme d’enfant, sur le rectangle blanc, papier ou toile cloutée, vide toujours difficile à combler, endroit silencieux où je vais me réfugier, pour me protéger et flâner, en cherchant le geste, le trait universel, l’équilibre, l’harmonie des couleurs, ou des formes humaines ou animales, pour partager, une émotion, une joie, un mouvement, un sentiment, des regards, des larmes, un sourire, une opinion…!, et trouver l’alliance universelle, que les riches, les pauvres, les gros,les maigres, les gentils, les méchants, les malades, les biens portants puissent trouver un réconfort, un partage, retrouver une partie de leur histoire, la peinture est une utopie.

Olivier Cardin

Du 20 juin au 26 juin 2022

Sculptures Céramiques

«Les sculptures de Sylvie De La Fabregue... des combinaisons de formes imprévues pour des œuvres aérées et aériennes aux formes libres, rondes, creuses, sensuelles.»

Sylvie DE LA FABREGUE

Du 20 juin au 26 juin 2022

Sculptures Céramiques

«Les sculptures de Sylvie De La Fabregue... des combinaisons de formes imprévues pour des œuvres aérées et aériennes aux formes libres, rondes, creuses, sensuelles.»

Sylvie De La Fabrègue

Du 20 juin au 26 juin 2022

«Parler de l’humain...
c’est aussi parler de l’arbre et...
de symboliser les racines et branches de l’humanité.»

Olivier LECOURTOIS

Du 20 juin au 26 juin 2022

«Parler de l’humain...
c’est aussi parler de l’arbre et...
de symboliser les racines et branches de l’humanité.»

Olivier Lecourtois

Du 27 juin au 03 juillet 2022

D’une peinture figurative exaltant la Nature à laquelle il reste indéfectiblement lié, son art évolue vers un travail plus graphique.
DABERE est un créatif, la recherche de la couleur, la pureté, la vivacité et la liberté du trait lui permettent d’exprimer la noblesse des animaux qu’il dessine sur le vif dans la nature : équidés, gallinacés,fauves…
Ses vues de Venise sont libérées d’un carcan trop descriptif pour exalter la quintessence de la Sérénissime.

Pascal DABERE

Du 27 juin au 03 juillet 2022

D’une peinture figurative exaltant la Nature à laquelle il reste indéfectiblement lié, son art évolue vers un travail plus graphique.
DABERE est un créatif, la recherche de la couleur, la pureté, la vivacité et la liberté du trait lui permettent d’exprimer la noblesse des animaux qu’il dessine sur le vif dans la nature : équidés, gallinacés,fauves…
Ses vues de Venise sont libérées d’un carcan trop descriptif pour exalter la quintessence de la Sérénissime.

Pascal Dabere

Du 04 juillet au 10 juillet 2022

« L’homme hanté, possédé par l’art, envahi par cette espèce d’hypersensibilité, vit perpétuellement dans un mécontentement, une insatisfaction de son moi. Cet homme vit seul, livré à son activité, il doit faire face à de multiples inquiétudes, ainsi qu’aux soucis que lui donne son œuvre. »

Michel FOLLIOT

Du 04 juillet au 10 juillet 2022

« L’homme hanté, possédé par l’art, envahi par cette espèce d’hypersensibilité, vit perpétuellement dans un mécontentement, une insatisfaction de son moi. Cet homme vit seul, livré à son activité, il doit faire face à de multiples inquiétudes, ainsi qu’aux soucis que lui donne son œuvre. »

Michel Folliot

Du 11 juillet au 17 juillet 2022

Passionnée par l’art abstrait et figuratif, l’artiste Anna Perjan exprime ses sentiments et ressentis à travers l’expressionnisme abstrait. Son attirance pour la peinture des vieux maîtres de l’époque de la Renaissance transparaît dans sa palette et sa technique (absence de traces de pinceaux). Gestes, textures créent formes, mouvements et volumes. Le monde intérieur lui est source d’inspiration infinie. En perpétuelle recherche, à travers chaque œuvre, l’artiste donne naissance à une création unique.

Anna PERJAN

Du 11 juillet au 17 juillet 2022

Passionnée par l’art abstrait et figuratif, l’artiste Anna Perjan exprime ses sentiments et ressentis à travers l’expressionnisme abstrait. Son attirance pour la peinture des vieux maîtres de l’époque de la Renaissance transparaît dans sa palette et sa technique (absence de traces de pinceaux). Gestes, textures créent formes, mouvements et volumes. Le monde intérieur lui est source d’inspiration infinie. En perpétuelle recherche, à travers chaque œuvre, l’artiste donne naissance à une création unique.

Anna Perjan

Du 18 juillet au 31 juillet 2022

GILGOGUÉ est né en 1947 à Cabourg.
« Le plus significatif de son œuvre utilise comme support des affiches arrachées sur les murs des villes. En surface, le travail est peint à l’acrylique et à la gouache. Moqueur, insolent, transgresseur, Gilgogué traite aussi bien les thèmes éternels que les sujets les plus triviaux de l’actualité. Mais, toujours, en contrepoint, transparait une grande tendresse. »
Pierre ALIBERT – Paris.

Gilles GOGUET (Gilgogué)

Du 18 juillet au 31 juillet 2022

GILGOGUÉ est né en 1947 à Cabourg.
« Le plus significatif de son œuvre utilise comme support des affiches arrachées sur les murs des villes. En surface, le travail est peint à l’acrylique et à la gouache. Moqueur, insolent, transgresseur, Gilgogué traite aussi bien les thèmes éternels que les sujets les plus triviaux de l’actualité. Mais, toujours, en contrepoint, transparait une grande tendresse. »
Pierre ALIBERT – Paris.

Gilles GOGUET

Du 01 août au 14 août 2022

Dominique SAGNARD & Marc DA COSTA.
Lui, dompteur au geste farouche. Elle, une poétesse des formes. Ils se trouvent et se retrouvent autour de la matière… le métal. Ils le font vivre de lumières et de toutes les histoires qui ont fait l’humanité.

Dominique SAGNARD

Du 01 août au 14 août 2022

Dominique SAGNARD & Marc DA COSTA.
Lui, dompteur au geste farouche. Elle, une poétesse des formes. Ils se trouvent et se retrouvent autour de la matière… le métal. Ils le font vivre de lumières et de toutes les histoires qui ont fait l’humanité.

Dominique Sagnard

Du 01 août au 14 août 2022

Dominique SAGNARD & Marc DA COSTA
Lui, dompteur au geste farouche. Elle, une poétesse des formes. Ils se trouvent et se retrouvent autour de la matière… le métal. Ils le font vivre de lumières et de toutes les histoires qui ont fait l’humanité.

Marc DA COSTA

Du 01 août au 14 août 2022

Dominique SAGNARD & Marc DA COSTA
Lui, dompteur au geste farouche. Elle, une poétesse des formes. Ils se trouvent et se retrouvent autour de la matière… le métal. Ils le font vivre de lumières et de toutes les histoires qui ont fait l’humanité.

Marc Da Costa

Du 15 août au 21 août 2022

Inspiration Sud : Ma peinture est essentiellement tournée vers le sud, la Méditerranée. J’essaie de transmettre la lumière fascinante de ses paysages et la chaleur de ces peuples. Les différentes cultures du bassin méditerranéen ont bercé mon enfance et créé en moi un lien inaltérable. Lors d’un voyage au Maroc, je suis tombé amoureux des Ksars, ces citadelles de terre posées en plein désert. Depuis je les recrée sur mes toiles qui évoluent au fil des ans en s’éloignant toujours un peu plus de la réalité.

Alain-Paul CARON

Du 15 août au 21 août 2022

Inspiration Sud : Ma peinture est essentiellement tournée vers le sud, la Méditerranée. J’essaie de transmettre la lumière fascinante de ses paysages et la chaleur de ces peuples. Les différentes cultures du bassin méditerranéen ont bercé mon enfance et créé en moi un lien inaltérable. Lors d’un voyage au Maroc, je suis tombé amoureux des Ksars, ces citadelles de terre posées en plein désert. Depuis je les recrée sur mes toiles qui évoluent au fil des ans en s’éloignant toujours un peu plus de la réalité.

Alain-Paul Caron

Du 15 août au 21 août 2022

Je m’attache à extraire de la matière inerte l’illusion du vivant. La céramique, le bronze, la résine me permettent de représenter l’homme et l’animal. Les poses décrivent l’intimité du corps et amènent le spectateur à la réflexion. Je m’attache à suggérer le mouvement, l’équilibre, la légèreté, la rupture. Mes sculptures doivent figurer un instant figé. Mes sculptures expriment ce qui ne peut plus être dit ou écrit.

Patrick HULAUD

Du 15 août au 21 août 2022

Je m’attache à extraire de la matière inerte l’illusion du vivant. La céramique, le bronze, la résine me permettent de représenter l’homme et l’animal. Les poses décrivent l’intimité du corps et amènent le spectateur à la réflexion. Je m’attache à suggérer le mouvement, l’équilibre, la légèreté, la rupture. Mes sculptures doivent figurer un instant figé. Mes sculptures expriment ce qui ne peut plus être dit ou écrit.

Patrick HULAUD

Du 22 août au 28 août 2022

Sybille Simon fait ses études à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et obtient ses diplômes dans les trois disciplines, auprès de César et Vélickovic, puis parfait ses études à Rome. Le langage classique et l’emploi de matériaux inexplorés et improbables, tels le charbon et les restes de marée noire calcifiés, sont pour elle une quête de classicisme et de modernité. Libre… une recherche sur les énergies renouvelables et les fléaux des temps modernes. Seul compte l’imaginaire !

Sibylle SIMON

Du 22 août au 28 août 2022

Sybille Simon fait ses études à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et obtient ses diplômes dans les trois disciplines, auprès de César et Vélickovic, puis parfait ses études à Rome. Le langage classique et l’emploi de matériaux inexplorés et improbables, tels le charbon et les restes de marée noire calcifiés, sont pour elle une quête de classicisme et de modernité. Libre… une recherche sur les énergies renouvelables et les fléaux des temps modernes. Seul compte l’imaginaire !

Sibylle Simon

Du 29 août au 04 septembre 2022

Les diverses techniques que j’utilise dans ma création me permettent de jouer avec les alliances et les mésalliances provoquées par les réactions chimiques. Il y a une part aléatoire dans mon travail, mais je contrôle l’évolution du processus, m’intéressant surtout au mouvement de la matière et la réverbération de la lumière. Se révèlent alors des terres imaginaires, voyages fantasmagoriques empreints de rêves et d’une certaine abstraction.

Ce travail est le fil conducteur de mes « Révélations ».

Lydie ADRIAN

Du 29 août au 04 septembre 2022

Les diverses techniques que j’utilise dans ma création me permettent de jouer avec les alliances et les mésalliances provoquées par les réactions chimiques. Il y a une part aléatoire dans mon travail, mais je contrôle l’évolution du processus, m’intéressant surtout au mouvement de la matière et la réverbération de la lumière. Se révèlent alors des terres imaginaires, voyages fantasmagoriques empreints de rêves et d’une certaine abstraction.

Ce travail est le fil conducteur de mes « Révélations ».

Lydie Adrian

Du 29 août au 04 septembre 2022

Marc Dupard est né en 1964 à Saint-lô. Il crée des sculptures qui jouent avec les effets de pliage et de démesure. Il cherche à faire ressentir les illusions de texture et de poids que les sculptures peuvent créer comme la découpe « dentelle de Bayeux » réalisée dans une bouteille de propane de 1969. Il crée une fresque : « génération Bataclan » qu’il réalise pour le bar du Bataclan à Paris suite aux attentats de 2015. En 2018 il participe à « art capital » au Grand Palais. Les œuvres qu’il présentera à Portbail auront pour thème , le monde végétal et la démesure.

Marc DUPARD

Du 29 août au 04 septembre 2022

Marc Dupard est né en 1964 à Saint-lô. Il crée des sculptures qui jouent avec les effets de pliage et de démesure. Il cherche à faire ressentir les illusions de texture et de poids que les sculptures peuvent créer comme la découpe « dentelle de Bayeux » réalisée dans une bouteille de propane de 1969. Il crée une fresque : « génération Bataclan » qu’il réalise pour le bar du Bataclan à Paris suite aux attentats de 2015. En 2018 il participe à « art capital » au Grand Palais. Les œuvres qu’il présentera à Portbail auront pour thème , le monde végétal et la démesure.

Marc Dupard

Du 05 septembre au 11 septembre 2022

J’emprunte ces mots au peintre des anges Fra Angelico: L’obscurité du monde n’est qu’une ombre. Derrière elle, et cependant à notre portée, se trouve la joie. Il y a dans cette obscurité une splendeur et une joie ineffables si nous pouvions seulement les voir.
Et pour voir, vous n’avez qu’à regarder.

Valérie TENEZE

Du 05 septembre au 11 septembre 2022

J’emprunte ces mots au peintre des anges Fra Angelico: L’obscurité du monde n’est qu’une ombre. Derrière elle, et cependant à notre portée, se trouve la joie. Il y a dans cette obscurité une splendeur et une joie ineffables si nous pouvions seulement les voir.
Et pour voir, vous n’avez qu’à regarder.

Valérie Tenèze

Du 05 septembre au 11 septembre 2022

Laurent Zunino est un peintre qui vous parle : Pour lui, chaque toile est la pointe acérée ou douce d’un moment vécu qui a donné son élan et son rythme au geste de la main. Peindre, pour lui, n’est pas seulement délimiter un univers original et singulier, c’est ouvrir portes et fenêtres vers nous, échanger, constater nos ressemblances : Un geste de fraternité .

Laurent ZUNINO

Du 05 septembre au 11 septembre 2022

Laurent Zunino est un peintre qui vous parle : Pour lui, chaque toile est la pointe acérée ou douce d’un moment vécu qui a donné son élan et son rythme au geste de la main. Peindre, pour lui, n’est pas seulement délimiter un univers original et singulier, c’est ouvrir portes et fenêtres vers nous, échanger, constater nos ressemblances : Un geste de fraternité .

Laurent Zunino

Du 12 septembre au 18 septembre 2022

« Dans son travail, toujours, Serge Krewiss n’a de cesse d’explorer, de donner à voir la lumière. Il peint des bouteilles d’eau. Objet d’allure anodine, objet trivial et utilitaire mais qui regroupe à lui seul plusieurs difficultés majeures qui sont le travail de la transparence, de la lumière et du dessin. Avec ses natures mortes « vivantes » de bouteilles d’eau, qu’il métamorphose en personnages énigmatiques et silencieux, Serge inscrit son travail dans la contemporanéité et l’intemporel. »

Serge KREWISS

Du 12 septembre au 18 septembre 2022

« Dans son travail, toujours, Serge Krewiss n’a de cesse d’explorer, de donner à voir la lumière. Il peint des bouteilles d’eau. Objet d’allure anodine, objet trivial et utilitaire mais qui regroupe à lui seul plusieurs difficultés majeures qui sont le travail de la transparence, de la lumière et du dessin. Avec ses natures mortes « vivantes » de bouteilles d’eau, qu’il métamorphose en personnages énigmatiques et silencieux, Serge inscrit son travail dans la contemporanéité et l’intemporel. »

Serge Krewiss